• Toko Shinoda (篠田桃紅): l'abstrait au sumi-e

    " L'élement le plus important est mon coeur, que je tente de laisser exprimer par mon corps et mes mains. Quand je prends un pinceau dans ma main mon coeur cherche les lignes et tente de creer des formes"

    S'il y a une artiste qui me laisse admirative c'est bien Toko Shinoda. Petit bout de bonne femme qui semble toute fragile mais qui a fait de la calligraphie un autre monde où se cotoie l'expression abstraite et tout le traditionnel Japonais.

    Toko Shinoda est née en Mandchourie en 1913. Son père avait été affecté là pour gérer une compagnie de tabac sous l'égide des forces de l'occupation Japonaise qui avait saisi la région aux Russes en 1905. Elle y restera 2 ans et sa famille repartira au Japon en 1915. De la Mandchourie elle ne gardera aucun souvenir mais dira "les gens nés a l'étranger ont une pensée libre et non restreinte" et " si ma mère était restée au Japon elle aurait été une simple femme au foyer. Aller en Mandchourie lui a permi d'affirmer sa personnalité et elle a laissé sa marque sur moi".

    Toko Shinoda: l'abstrait au sumi-e

    Issue d'une famille de 7 enfants son père l'obligera a étudier la calligraphie dés l'âge de 6 ans, un des rares domaines professionnel ouvert aux femmes au Japon. Il venait d'une trés ancienne famille et il lui donnera une éducation trés stricte à certains egards et trés libérale à d'autres. Toko Shinoda mémorisera et refera inlassablement les modèles mais à 15 ans après 9 années de discipline elle décide de suivre son propre style. Elle dira:
    Mon père m'a toujours fait des remontrances pour m'être éloignée du chemin traditionnel mais je devais le faire."

    Toko Shinoda (篠田桃紅): l'abstrait au sumi-e

    La calligraphie traditionnelle est trop restrictive pour elle et ne lui permet pas de donner le sens entier des mots, elle décide donc de suivre ses variantes pour enrichir son art et que l'encre puisse tramsmettre l'inéffable, "le souffle du vent" et sa conception du Japon dans un plan visuel.
    En 1940 elle espose pour la première fois dans une gallerie de Tokyo mais arrive la guerre et les temps durs, elle se retirera dans une campagne prés du Fujisan et échangera ses kimonos contre des oeufs. Elle profitera de cette période pour orienter son art vers l'abstrait.

    En 1954 elle partira aux Etats Unis malgré son statut de célibataire, le mariage étant a ses yeux une "entrave" a son art et y restera 2 ans. Elle rencontrera les impressionistes et se servira de toutes sortes de supports (textiles, acier, céramique) pour s'exprimer. Toute la période Newyorkaise lui permettra d'appuyer sa notoriété quand elle reviendra au pays.
    Shinoda a été beaucoup solicité notamment pour faire la peinture murale du Yoyogi pendant les JO de Tokyo ou pour faire la peinture murale du temple Zojoji a Tokyo et plusieurs panneaux coulissant dans les années 60.

    Toko Shinoda (篠田桃紅): l'abstrait au sumi-e

    Ce qui est troublant chez Shinoda c'est qu'elle peut utiliser des brosses aussi grosses qu'elle, travailler sur des papiers vieux de 300 ans, elle arrive toujours a exprimer ce qu'elle a de plus profond.
    "Tant que je me consacre a la creation de nouvelles formes, je pourrai déssiner même avec de l'eau boueuse"
    Elle utilise la couleur avec parcimonie. Le rouge vermillon issu de l'encre cinabre se glisse dans son sumi noir mais le noir et ses dégradés restent sa préférence. Elle dira:
    "Dans certains tableaux le sumi exprime mieux le bleu que le bleu"

    A 90 ans elle exposera au Hara Museum de Tokyo une retrospective de 25 ans de lithographies, de peintures et une serie nommée "variation de vermillon" crée specialement pour l'occasion. Le devouement à l'art est toujours présent, cet art qui est son moteur de vie et qui varie toujours entre dynamisme et élégance traditionnelle.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Mars 2010 à 07:43
    Merci pour cette belle découverte, certaines ne me semblent pas inconnues mais j'ai vu d'autres peintres .. ma mémoire n'est pas très fidèle.
    Je ne sais pas si ça va marcher mais regarde par ici, une galerie avec des encres plus belles les unes que les autres, si ça se trouve tu connais déjà...
    Particulièrement cette page :
    http://www.castlefinearts.com/Japanese_fine_arts_woodblock_prints/Toko_Shinoda_Biography.aspx?catID=49&Page=2
    2
    O-Ren-Kimi Profil de O-Ren-Kimi
    Jeudi 25 Mars 2010 à 13:30
    Oui ce site est super sympa et j'y ai fait de belles découvertes. Mais j'ai encore plein d'autre artiste à présenter, c'est le temps qui me manque mais tu verras y en a des fabuleux^^.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :